top of page
Search

Intégration des critères ESG dans les services d'entretien sanitaire : Vers une industrie immobilière durable


Deux personnes tenant un petit plant avec de la terre dans leurs mains, symbolisant le travail d'équipe et le souci de l'environnement.

L'importance des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans l'industrie immobilière est aujourd'hui incontestable. Face à un besoin croissant de pratiques durables, l'entretien sanitaire joue un rôle crucial. Comment les stratégies d'aujourd'hui peuvent contribuer à une gestion immobilière plus responsable, notamment à travers l'adoption de pratiques respectueuses de l'environnement, l'utilisation de produits biotechnologies et la certification de bâtiments ?


Gestion de l'eau et des produits chimiques : Un élément majeur


L’industrie de l’entretien sanitaire est une grande consommatrice d’eau et de produits chimiques. Les méthodes traditionnelles de nettoyage impliquent souvent l’utilisation intensive de ces ressources, ce qui soulève des préoccupations environnementales importantes. La consommation d’eau, en particulier, est un aspect critique, car les processus de nettoyage tels que le lavage, le rinçage et le décapage des sols nécessitent d’importantes quantités d’eau. De même, les produits chimiques utilisés dans ces processus rejettent des substances nocives dans l’environnement. Face à ces enjeux, l’industrie est appelée à adopter des pratiques plus durables pour réduire son empreinte écologique.


Consommation Chimique : l'impact des Systèmes de Dilution Automatique.

Pour contrer la consommation excessive de produits chimiques, l’industrie de l’entretien se tourne vers les systèmes de dilution automatique. Ces systèmes permettent de doser précisément la quantité de produits chimiques utilisée, évitant ainsi le surdosage et réduisant le gaspillage. Auparavant, les employés diluaient leurs produits à l'œil de façon très approximative, résultant en une utilisation inégale et souvent excessive de produits chimiques. Cependant, l’industrie de l’entretien a évolué pour répondre aux préoccupations environnementales, notamment en adoptant l’utilisation de produits de nettoyage ultra-concentrés. Ces produits permettent une réduction significative de l’emballage, car une seule bouteille concentrée peut remplacer des centaines de bouteilles conventionnelles. Cette approche diminue non seulement la quantité de déchets d’emballage, mais rend également l’utilisation de systèmes de dilution automatique cruciale. Ces systèmes assurent que des produits hautement concentrés, qui nécessitent parfois une dilution de 1:200, sont mélangés de manière précise et efficace, garantissant ainsi une utilisation optimale des ressources tout en minimisant l’impact environnemental.


Repenser la fréquence des décapages

Dans le cadre des efforts pour diminuer la consommation d’eau et de produits chimiques, l’industrie de l’entretien ménager met l’accent sur des pratiques qui étendent la durée entre les décapages. En adoptant un entretien régulier et des méthodes de nettoyage moins agressives, il est possible de maintenir la propreté et la qualité des surfaces tout en réduisant la nécessité de recourir fréquemment à des décapages intensifs. Les récentes améliorations dans l’équipement et les processus de maintenance des sols ont un impact significatif sur la réduction de la fréquence des décapages. Par exemple, un programme d’entretien approprié peut prolonger la période entre les décapages jusqu’à 24 mois ou plus. Il est conseillé de nettoyer les sols plus fréquemment et de n’utiliser le décapage que lorsque la finition ne peut plus être réparée par des techniques comme le nettoyage en profondeur et la remise en état tel un spray buff (brumissage). Le choix des produits chimiques et l’attention portée à leur dilution correcte sont également deux aspects essentiels pour éviter des dommages aux sols. Cette approche permet non seulement d’économiser l’eau et de réduire l’utilisation de produits chimiques, mais contribue également à la durabilité des revêtements de sol, réduisant ainsi l’impact environnemental global de l’industrie.


Prétrempage : Une solution innovante pour économiser l'eau

Une méthode efficace pour diminuer l'utilisation de l'eau au quotidien dans les opérations de nettoyage est le prétrempage. Cette méthode consiste à pré-imbiber une quantité déterminée de linges ou de tampons pour balai trapèze dans une solution nettoyante. Cette technique représente une avancée significative dans la réduction de la consommation d'eau et de produits chimiques dans l'entretien sanitaire.


Les avantages du prétrempage sont multiples :


  • Réduction des efforts physiques en éliminant le port de charges lourdes comme les seaux et l'essorage manuel.

  • Limitation de la consommation de produits nettoyants/désinfectants et d'eau, contribuant à une gestion plus durable des ressources.

  • Éviction du trempage répété des moppe dans des seaux d'eau potentiellement contaminée


Cette méthode repose sur l'absorption élevée de la microfibre et permet d'éviter la réutilisation des linges ou des tête de moppe souillées, limitant ainsi la prolifération des microbes. En outre, elle offre des avantages ergonomiques et écologiques significatifs, tels que la réduction des troubles musculo-squelettiques, la diminution de la consommation d'eau et de produits chimiques, un séchage plus rapide des surfaces nettoyées, et une réduction des risques chimiques due à une moindre manipulation de produits. Cette méthode s'inscrit dans une démarche plus éco-responsable, économique, reflétant l'engagement de l'industrie envers des pratiques plus durables et respectueuses de l'environnement.


Certifications et biotechnologies : Les nouveaux standards en entretien


Dans le secteur de l'entretien ménager, les certifications écologiques telles qu'ÉcoLogo et Green Seal jouent un rôle crucial. Ces certifications attestent de la conformité des produits de nettoyage avec des normes environnementales strictes, assurant ainsi leur impact minimal sur l'écosystème. Les produits certifiés ÉcoLogo ou Green Seal sont conçus pour être efficaces tout en minimisant la pollution de l'eau, la toxicité pour les écosystèmes aquatiques et la production de déchets dangereux. En choisissant ces produits, les entreprises de nettoyage concrétisent leur engagement envers des pratiques durables et leur contribution à la réduction de l'empreinte écologique de l'industrie. Cette approche s'inscrit dans une tendance plus large vers la responsabilité environnementale, offrant aux consommateurs et aux clients la garantie que les services qu'ils utilisent respectent des normes écologiques élevées.


L'évolution des produits de nettoyage vers des solutions biotechnologies offre également une alternative écologique aux produits chimiques traditionnels. Les produits biotechnologiques, tels que ceux utilisant des cultures bactériennes, des extraits d’enzymes et d’autres bio-ingrédients, ont commencé à gagner en popularité à la fin des années 1990. Ces produits nettoyants biotechnologies sont non seulement efficaces, mais ils offrent également l’avantage d’une activité résiduelle prolongée, agissant bien au-delà de l’application mécanique. Ils permettent un nettoyage en profondeur et une biodégradation, réduisant ainsi la charge polluante et augmentant la performance environnementale. Ces innovations biotechnologies représentent une réponse importante aux défis environnementaux et sociétaux associés au nettoyage professionnel.


L'impact des certifications de bâtiments sur l'entretien durable.


Les certifications de bâtiments LEED soulignent l'importance de pratiques durables dans l'entretien des bâtiments. Elles mettent en avant plusieurs aspects, dont l'efficacité énergétique, la gestion des déchets, la qualité de l'air intérieur et l'utilisation responsable des ressources. Suivre les directives LEED améliore la performance environnementale et augmente l'attractivité d'un immeuble sur le marché. Des crédits spécifiques à l’entretien permettent de gagner des points vers la certification.


Green Cleaning - Custodial Effectiveness Assessment (1 Point)

Ce crédit vise à évaluer l'efficacité des pratiques de nettoyage dans les bâtiments existants. Il incite à l'utilisation de méthodes et de produits de nettoyage écologiques pour améliorer la qualité de l'environnement intérieur et réduire l'impact environnemental.


Green Cleaning - Products and Materials (1 Point)

Ce crédit encourage l'utilisation de produits et matériaux de nettoyage écologiques. Il met l'accent sur la réduction des substances chimiques nocives et la promotion de produits qui ont un impact réduit sur l'environnement et la santé humaine.


Green Cleaning - Equipment (1 Point)

Ce crédit se concentre sur l'adoption d'équipements de nettoyage durables. Il vise à minimiser la pollution sonore, améliorer l'efficacité énergétique et réduire l'empreinte écologique du matériel de nettoyage.


First: Cleaning and Disinfecting Your Space (1 Point Pilote)

Ce crédit pilote porte sur les pratiques de nettoyage et de désinfection sécuritaires. Il souligne l'importance de maintenir un environnement sain tout en préservant la sécurité des occupants et des travailleurs de nettoyage.


Ces critères reflètent un engagement envers des pratiques de nettoyage sécuritaires et respectueuses de l'environnement, alignées sur les objectifs de développement durable.


Minimiser les COV : Une priorité en entretien écologique


Les composés organiques volatils (COV) sont nocifs pour l'environnement et la santé humaine, contribuant à la pollution de l'air et pouvant causer divers problèmes de santé. Dans l'industrie de l'entretien sanitaire, la réduction des COV est essentielle pour protéger l'environnement et garantir des espaces intérieurs sains. La formation et la sensibilisation du personnel sur l'utilisation correcte des produits de nettoyage et l'importance de minimiser l'utilisation de substances volatiles contribuent également à réduire les émissions de COV.


Une étude menée à Toronto révèle les effets potentiellement dangereux des produits de nettoyage courants sur la qualité de l'air ambiant. Publiée par le groupe Environmental Defence, l'étude intitulée « La sale vérité : les produits de nettoyage nuisent à la santé des Canadiens », examine l'impact des composés organiques volatils (COV) libérés par ces produits sur la santé humaine. Le rapport émet une mise en garde sur les risques accrus de maladies respiratoires telles que l'asthme et sur les effets potentiels sur le développement des enfants à naître et l'augmentation des risques de cancer. Selon Maggie MacDonald de Environmental Defence, comme la majorité des Canadiens passe environ 90 % de leur temps à l'intérieur, la qualité de l'air ambiant est d'une importance capitale pour la santé. L'étude a impliqué 14 volontaires des régions de Toronto, Montréal et Cobalt en Ontario, qui ont nettoyé leur cuisine pendant 30 minutes en utilisant différents types de produits. Les résultats ont montré une augmentation marquée du taux de COV dans toutes les maisons après l'utilisation de produits de nettoyage. L'augmentation était en moyenne de 120 % avec des nettoyants classiques, 100 % avec des produits se disant écologiques, et 35 % avec des produits écocertifiés. Une seconde étude menée par l’Environmental Working Group (États-Unis) et publiée dans la revue Chemosphere met en lumière les risques associés à l’utilisation de produits ménagers courants. Les chercheurs ont testé 30 produits de nettoyage et identifié 530 composés organiques volatils (COV), dont 193 sont connus pour être potentiellement dangereux pour la santé humaine.


De simples gestes qui peuvent faire une grande différence :


  1. Exigez des produits de nettoyage certifiés par des écolabels. Les produits ménagers étiquetés comme « verts » émettent jusqu'à deux fois moins de COV que les produits conventionnels, et ceux sans parfum huit fois moins!

  2. Évitez l'utilisation d'aérosols à tout prix.

  3. Adopter des techniques de nettoyage avancées, comme les systèmes de nettoyage à la vapeur ou les machines à eau pure, qui réduisent ou éliminent l'utilisation de produits chimiques.


L'entretien ménager commercial : Innovation et durabilité en perspective.


Dans une société où les enjeux environnementaux prennent une place centrale, l'industrie immobilière et celle de l'entretien ménager se trouvent au cœur d'un changement fondamental. L'adoption de pratiques durables et l'intégration des critères ESG ne sont plus des options, mais des nécessités qui relèvent d'une responsabilité partagée. La transition vers des produits et des technologies respectueux de l'environnement, l'optimisation de la consommation de ressources et la réduction des impacts néfastes sur la santé humaine et l'environnement sont des démarches essentielles. Les études soulignent l'urgence de réduire les émissions de COV et de privilégier des solutions plus écologiques. Dans ce contexte, les entreprises du secteur de l'entretien sont appelées à être des acteurs de premier plan dans la promotion d'une gestion immobilière responsable. En mettant en œuvre ces pratiques durables, elles ne se contentent pas de répondre aux exigences réglementaires et aux attentes des consommateurs, mais elles collaborent activement avec les grands gestionnaires immobiliers à la construction d'un avenir plus vert et plus sain. La question reste donc ouverte : comment ces entreprises peuvent-elles continuer à innover et à s'adapter pour répondre efficacement aux défis environnementaux et sociaux actuels ?

15 views0 comments
bottom of page