Désinfecter avec les rayonnements UVC



Durant la pandémie de Covid-19, plusieurs consommateurs sont intéressés par l’achat de lampes à ultraviolets pour désinfecter les surfaces.


Toutes les radiations sont une forme d'énergie dont la plupart sont invisibles à l'œil nu. Les radiations ultraviolettes sont une des formes de radiation de tout le spectre lumineux. Les ondes électromagnétiques sont séparées en plusieurs catégories, soit :

  • les ondes radio

  • les micro-ondes

  • les infrarouges

  • le spectre visible de la lumière

  • les ultraviolets

  • les rayons X

  • et les rayons gamma.

Intéressons-nous aux ultraviolets. Il existe trois types de rayonnement ultraviolet : les UVA, les UVB et les UVC. Les UVC sont les rayons les plus courts et qui génèrent le plus d'énergie de tout le spectre des rayons ultraviolets. Les UVC générés par des lampes sont utilisés pour la désinfection depuis des dizaines d'années. Intéressons-nous à leurs caractéristiques et à leur efficacité.


Les rayons UV sont utilisés pour désinfecter l'air, l'eau et les surfaces non poreuses. Ces rayonnements sont utilisés depuis des décennies pour réduire la transmission des bactéries comme la tuberculose. Les rayons ultraviolets de type C (UVC) détruisent la protéine de surface du SRAS-coronavirus mais les études n’ont pas encore eu lieu pour le SRAS-CoV-2 qui cause la COVID-19.


La destruction de ces protéines de surface provoque l'inactivation du virus. Il est certain que les UVC pourraient être efficaces contre le SRAS-CoV-2. Or, la désinfection aux UVC doit être effectuée par des professionnels et plusieurs facteurs doivent être contrôlés pour obtenir une vraie inactivation des germes sur les surfaces. Il serait dangereux de s’improviser Maître en la matière, acheter un appareil et presser le bouton Marche pour croire que tout est désinfecté. En fait, il est plus dangereux de croire que la surface est belle et bien désinfectée alors qu’elle ne l’est pas! Les UVC sont puissants et une arme aussi précieuse doit être confiée à des professionnels.


La désinfection aux ultraviolets dépend de plusieurs facteurs, comme c’est le cas pour la désinfection traditionnelle avec un produit désinfectant liquide.


Le premier facteur à considérer est l'exposition directe. En effet, les UVC peuvent seulement inactiver les germes qui sont directement exposés aux radiations. Donc un objet se trouvant “caché” derrière un autre ne pourrait pas être désinfecté par les rayonnements UVC. Un objet peut aussi se retrouver « caché » par la saleté, la poussière, les fluides corporels et la densité de l’objet. Faisons le parallèle avec votre bronzage d’été, si vous exposer qu’une partie de votre corps au soleil, le reste ne bronzera pas.


L’appareil doit bouger dans la pièce pour atteindre toutes les facettes d’un objet. Si l’appareil est fixe et ne bouge pas, l’objet ne sera désinfecté que d’un côté. L'appareil doit donc circuler dans l'espace pour permettre à tous les objets et à toutes les surfaces de l'objet (dessus, dessous, gauche, droite, avant, arrière) d'être atteintes par le rayonnement.


Nous pourrions donc envisager la désinfection aux UVC comme un traitement final durant le processus de désinfection, précédée par un nettoyage minutieux des surfaces.


Un autre facteur à considérer est la dose et la durée de l’exposition qui est l'équivalent de la concentration et du temps de contact pour la désinfection avec un produit liquide. Selon le nombre de lampes, leur puissance et le temps de contact du rayonnement sur l'objet, il y aura ou non une inactivation des bactéries et des virus.


Les UVC sont souvent utilisés pour la désinfection de l'air à l'intérieur des conduits de ventilation. C'est l'utilisation la plus sécuritaire des UVC car une exposition directe à la peau humaine peut causer des brûlures et des lésions aux yeux. Un des avantages de la désinfection aux UVC est l’absence d’utilisation de produits chimiques sur les surfaces. Il n’y a donc aucun résidu de désinfection qui reste sur les surfaces.


Probablement par souci de sécurité pour l’utilisateur, les appareils vendus pour le grand public ne semblent pas offrir une dose suffisante d’UVC pour être considérés comme efficaces, même avec une longue période d’exposition. Il faut demeurer vigilants et bien se renseigner.


Qu'en est-il des rayons UVB et UVA?


Les UVB sont beaucoup plus dangereux pour l'être humain parce qu'ils pénètrent beaucoup plus profondément dans la peau et au niveau des yeux. De plus, ils causent des dommages à l'ADN ce qui est un problème pour l'utilisation dans les lieux fréquentés par les êtres humains. Quant aux UVA, ils ne sont pas suffisamment puissants pour inactiver les virus et sont impliqués dans le risque de cancer de la peau.


Pour résumer, les rayons UVC sont efficaces pour la désinfection mais doivent être utilisés par des gens avertis et qui connaissent bien les avantages et inconvénients de les utiliser. De plus, ils n’éliminent pas l’étape de nettoyage des surfaces qui demeure prioritaire à toute opération de désinfection.

Suivez-nous !

  • LinkedIn